Transmédia & Storytelling

Les ARG dans une stratégie transmedia : indispensables ?

Publié
ARG
Les ARG ou Alternative Reality Game sont des jeux mêlant le virtuel et le réel. En somme c’est comme si votre héros préféré débarquait chez vous ou dans votre ville et vous demandait de réaliser une mission. Tous sont différents, et tous demandent plus ou moins d’implications de la part des joueurs. Mais quant est-il lorsqu’on parle de stratégie transmédia ?

Les ARG : brouiller les frontières entre réalité et fiction

Le principe premier d’un ARG est de permettre à un univers fictionnel d’avoir une certaine emprise sur le réel. S’il s’agit bien évidemment d’un jeu, il est loin d’être un jeu vidéo classique, dans lequel on puisse évoluer en incarnant un personnage. En fait les ARG mêlent la technologie et la banalité de notre quotidien. Il peut s’agir, à l’instar de Alt-Minds, d’un jeu où chaque joueur va pouvoir participer à une enquête. Ils trouveront des indices sur internet par exemple, à la télévision et même dans certains lieux bien réels.

Les ARG se déroulent généralement en temps réel, c’est-à-dire qu’il faut pouvoir être à un endroit précis à un moment précis pour pouvoir continuer l’enquête par exemple ou tout simplement pour pouvoir commencer le jeu. Leur difficulté première tient donc dans ce temps réel, qui demande alors beaucoup d’investissement de la part des joueurs, alors obligés de faire attention à ne pas être en retard.

Mais en réalité, la force d’un ARG est bien de pouvoir immerger un public dans un univers fictionnel de manière presque inégalée ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les joueurs participent au prolongement de cet univers. Ils donnent de leur temps, de leur personne, dans un jeu qui peut déterminer l’avenir de l’univers en question. En somme, les joueurs ont un certain pouvoir de détermination grâce à leur participation active. Nous l’avions déjà dit dans un article précédent, le propre du transmedia est de brouiller les frontières entre la réalité et le fictionnel. Les ARG font cela également. Voilà pourquoi penser à un ARG pour sa stratégie transmedia est une très bonne idée, voire même indispensable !

La difficulté de segmenter son public

Le plus difficile dans le développement d’un ARG est de penser aux différents publics. Quelque soit l’univers fictionnel de base, il faut connaître sa cible et ses besoins pour pouvoir faire un jeu qui sera apprécié. Loin de ne s’intéresser qu’à son niveau de participation, il faut offrir au public un jeu auquel il peut jouer. Mais surtout auquel il pourra accéder ! Si la technologie est obligatoire dans le développement d’un ARG, en abuser peut lui coûter son succès. Voici donc les critères de sa cible qu’il faut analyser :

  • Quels médias connaissent vos joueurs ? Il faut s’interroger d’abord sur leurs médias préférés, là où ils sont tout le temps, mais aussi sur ceux qu’ils ne connaissent pas du tout. On oblige pas un public à aller sur un média dont il ne connaît rien;
  • Quels sont vos différents publics ? Vous n’aurez pas qu’un seul profil de joueurs, il faudra penser aux autres, plus ou moins nombreux, qui seront susceptible d’être intéressés. A partir de ce moment, on peut commencer à penser le niveau de participation de chacun;
  • A quelles technologies ont-ils accès ? Un ARG demande forcément l’utilisation de technologies plus ou moins complexes. Il faut savoir trouver celles que votre public utilise où qu’ils peuvent utiliser.
  • Quel est le temps qu’ils peuvent consacrer au jeu ? Là encore c’est une question de connaissance du public. Tentez d’évaluer leur temps libre, mais surtout l’envie qu’ils auront d’y jouer.

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle vous permettra de commencer à un mettre un pied dans les ARG.

Pour conclure

La mise en place d’un ARG est une très bonne chose lorsqu’on développe une stratégie transmedia. Néanmoins, il faut prendre en compte plusieurs critères, et le plus important est le public. Une très bonne connaissance de sa cible est obligatoire si l’on veut que le jeu ait du succès. Mais il faut également penser à la cohérence du jeu avec l’univers fictionnel développé, ainsi que le moment où on le rendra disponible. S’ils permettent de brouiller les frontières entre la réalité et la fiction, les ARG peuvent aussi desservir votre stratégie s’ils ne sont pas pensé correctement.

Mégane est responsable de l’agence Toile de Communication. Forte de plusieurs expériences en start-up et associations, elle accompagne nos clients dans la mise en place de leur stratégie de communication web.

Partagez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.