Social Media

Growth hacking : optimisez votre stratégie de com !

Publié
lean marketing growth hacking
Le growth hacking est une technique utilisée par les start-up afin de leur permettre de gagner en visibilité et en notoriété. Le but final est de parvenir à avoir des ambassadeurs, des leads en quelques sortes, qui feront le travail de communication à leur place. Pour cela, on utilise le tunnel de conversion habituellement utilisé en lean marketing, mais on l’adapte aux méthodes agiles des start-up.

Les 6 étapes du growth hacking pour optimiser son entreprise

Le growth hacking commence par une adéquation entre le produit et la demande du client. Soyez certains d’une chose : vous ne savez pas ce que veulent ni pensent vos potentiels clients. La meilleure solution, pour savoir si vous avez un marché est de l’étudier de près : études de marché, entretiens, questionnaires, etc. Cela vous permettra de savoir ce que veulent vraiment vos clients, et d’optimiser votre offre en fonction de cela.

Et pour tester l’intérêt de votre produit sur le web, sa visibilité, pensez à la landing page : c’est une page simple, qui donne peu d’informations sur votre produit, mais suffisamment pour que le public comprenne de quoi il s’agit. Ajoutez-y l’inscription à une newsletter, le suivi de votre entreprise sur les réseaux sociaux, et vous aurez déjà une bonne idée de l’intérêt de votre produit/service. Et en prime, vous commencez à vous faire une base de données !

Le growth hacking est aussi une technique d’analyse, vous permettant de mesurer des objectifs et de vérifier vos hypothèses. Voici donc les 6 étapes du growth hacking :

  1. Objectionnable : vous devez avoir des objectifs bien précis, quitte à pousser la précision à l’extrême, par exemple avoir 100 clics sur un bouton de partage en une journée !
  2. Implémenter les solutions : une fois vos objectifs définis, vous devez trouver des outils qui vous permettront de les mesurer. Mettez en place des analytics, des grilles d’analyse pour être sûr de bien savoir si ce que vous faites est utile ou non. Les outils d’analyses sont nombreux, sachez utiliser les bons selon vos objectifs.
  3. Se servir de ses forces : utilisez les bases de données que vous avez déjà, la force de l’équipe qui travaille pour vous et faites leur confiance ! Soyez ouvert d’esprit !
  4. Exécution de l’expérimentation : émettez des hypothèses et mettez-les en place pour vérifier si vos intuitions sont les bonnes. Par exemple : grossir le bouton de partage permettra plus de clics.
  5. Optimisation de l’expérimentation :  Afin d’optimiser la vérification de vos hypothèses, faites un groupe-contrôle : ne rendez vos services et innovations accessibles qu’à une partie de la population ! Cela vous permettra de mesurer l’efficacité de vos mises à jour.
  6. Répétition : optimisez d’autres points importants, ou de simples détails continuellement, essayez d’autres formes auxquelles vous n’auriez pas pensé , et regardez si cela fonctionne mieux que ce que vous avez testé !

Pour vous aider dans ces recherches, vous pouvez imaginer un tableau très simple (De Ash Maurya) :

ProblèmeSolutionProposition de valeur uniqueAvantage concurrentielSegmentation clientèleCanaux de distributionIndicateurs clés
Que testez-vous ? Que souhaitez-vous améliorer ?Quelles sont vos hypothèses de départ ?Qu’est-ce que votre solution change ?En quoi votre solution se démarque-t-elle de votre concurrence ?Quels sont les groupes auxquels vous avez fait passer les tests ?Par quels moyens avez-vous diffusés vos tests ?Quels sont les outils de mesures que vous avez utilisé et leurs résultats ?

L’entonnoir du lean marketing : comment l’optimiser

Avoir des clients ne se fait pas en quelques minutes. Il faut apprendre à connaître votre public, et comprendre comment l’amener à vous. Voilà pourquoi le marketing utilise une sorte d’entonnoir qui permet d’avoir des utilisateurs actifs, des ambassadeurs même, plutôt que de simples clients. Le growth hacking utilise la même chose :

  1. L’acquisition : comment avoir de simples visiteurs ? Il faut se recentrer sur le client, savoir où il est et comment le toucher rapidement. Faites des sondages, des entretiens individuels et collectifs, appuyez-vous sur des études déjà existantes.
  2. L’activation : comment transformer vos simples visiteurs en utilisateurs actifs ? La landing page vous aide beaucoup pour activer vos clients, vous assurez qu’ils reviendront puisqu’il y a un call to action (inscription, newsletter, réseaux sociaux).
  3. La rétention : comment fidéliser vos utilisateurs ? Il faut trouver la meilleure stratégie de communication qui permette d’amener le client au “Ahah moment”, ce moment où il sera saisi par le produit. Le but est d’accélérer la création de comptes.
  4. La recommandation : comment faire de vos utilisateurs des ambassadeurs ? Votre stratégie de communication a ici une grande importance. Vous devez choyer vos clients, leur donner envie de parler de votre marque : offrez-leur une expérience utilisateur exceptionnelle !
  5. Le revenu : comment rentabiliser vos utilisateurs ? Nous parlons ici de votre business model, mais aussi de la possibilité de pouvoir baisser vos coûts de publicité, justement grâce à vos ambassadeurs. Réfléchissez à l’externalisation de votre production grâce à vos clients les plus fidèles.

Mégane est responsable de l’agence Toile de Communication. Forte de plusieurs expériences en start-up et associations, elle accompagne nos clients dans la mise en place de leur stratégie de communication web.

Partagez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.